Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Proverbe chinois

Si tu veux être heureux une heure, enivre toi;

Si tu veux être heureux un jour, tue ton conchon;

Si tu veux être heureux une semaine, fais un beau voyage;

Si tu veux être heureux un an, marie-toi;

Si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier!

                                                   Proverbe chinois

Recherche

Présentation

 

                                

Bienvenue dans le monde des Articulés...

Mais qu'est-ce que les articulés?

          

                  C'est le nom générique équivalent aux Arthropodes

et c'est le nom d'une association.

Arthropodes: Embranchement d'invertébrés possédant un squelette externe et des appendices articulés, comprenant les crustacés, les insectes, les mille-pattes (myriapodes) et les araignées (arachnides).   

Les articulés rassemblent donc la majorité des habitants des microcosmes qui nous entourent.

Tout ces microcosmes sont cosmopolites et correspondent à autant de conditions particulières (température, humidité, luminosité, nourriture,...) qui sont en équilibre grâce à notre bonne Mère Nature.

Mais ça... c'est compter sans l'homme et ses gros sabots, qui perturbe de façon maladive la surface de la terre pour trouver la richesse, le luxe, la sécurité, le confort,... sous le moindre petit caillou au détriment de ceux qui habitent dessous.


 L'association les Articulés propose donc de tous ôter nos sabots pour refaire partie de cet équilibre et de se laisser bercer dans les bras de Mère Nature en compagnie des arthropodes qui redeviendrons ainsi nos alliers et non nos ennemis.


 En retrouvant notre place nous pourrons laisser le champ libre à tous ces auxiliaires qui bien loin d'être des parasites sont des maillons essentiels de la vie sur Terre. (Sans pollinisateurs pas de fruits, sans décomposeur pas de compost et on vivrait sous nos déchets, excréments et cadavres,…quoique s'il n'y avait plus de fruits, il n'y aurait plus de déchets non plus)

Ce site est un des nombreux pas que l'homme peut faire pour rattraper ces erreurs et en particulier sa plus grande qui est celle de s'extraire de la nature pour tenter d'en abuser....

 

Ce site étant en cours de réalisation vous pouvez jeter un oeil au site suivant (premier essai de l'association)

http://arthropodes.over-blog.com

également le site d'un adhérent avec des photos de nichoirs artistiques (album Totems)

http://totemoo.over-blog.com

pour avoir plus d'infos, pour poser des questions ou simplement pour nous contacter une seule adresse:

microcosmopolite@yahoo.fr

Bonne visite



Archives

3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 13:12

La manière conventionnelle de cultiver fleurs, légumes ou fruits est une offrande aux parasites.

D’abord, la concentration de nos fleurs, de nos fruitiers ou de nos légumes facilite la tâche des parasites et complique celle des pollinisateurs et autres auxiliaires des cultures.

De plus, les « nettoyages » suppriment les milieux favorables aux auxiliaires et laissent juste les parties les plus appétissantes, permettant la prolifération des indésirables.

Enfin, les pesticides chimiques ou naturels, renforce les ravageurs et suppriment leurs prédateurs.

 
Il existe toutefois une manière de remédier à cela tout en respectant nos exigences culturales. Il suffit de respecter les lois de la nature et de laisser faire les auxiliaires des cultures en leur offrant notre soutien.


Les plus efficaces aides naturels sont les insectes. Bien qu’ils soient souvent tous mis dans le sac des parasites, sans leur présence, nous n’aurions pas de fruits et pas de légumes. Et oui, un des premiers rôles des insectes auxiliaires est la pollinisation. Mais, ce n’est pas le seul. Certains sont prédateurs, friands de pucerons, acariens, vers parasites et autres chenilles ravageuses, ils contribuent ainsi à la régulation des parasites. Un autre rôle important des assistants jardiniers est de structurer le sol et de contribuer à la création de l’humus ou du compost. Enfin tout les autres sont des maillons essentiels au bon déroulement de l’ensemble.


Pour favoriser leur présence et augmenter leurs actions, il faut commencer par arrêter…les pesticides. Ensuite, on assure de la nourriture tout au long de l’année en semant des fleurs mellifères et des plantes relais. Enfin, on pose des nichoirs ou abris pour garantir leur installation.


Ces nichoirs et abris sont simples à mettre en œuvre en comparaison des fastidieux et dangereux passages de pesticides. Il suffit de rassemblés à l’abris de l’humidité dans une structure tous les matériaux végétaux secs allants du bois percé aux tiges creuses ou à moelle, en passant par les troncs creux ou autres cavités fourrées, le tout lié avec du torchis. Ces structures sont disposées au milieu des cultures afin de réduire les temps de parcours.


Les résultats à attendre sont une meilleure pollinisation, donc plus de fruits mieux formés, et une régulation des parasites à un seuil tolérable. Et en passant, on dépense moins de temps et/ou d’argent à traiter ou à se battre contre la nature qui devient ainsi notre alliée. Il faut noter que l’effet n’est pas aussi radical que des pesticides mais plus durable et sans danger pour notre santé et celle de l’environnement.


Alors arrêtons de jardiner pour les parasites et favorisons les insectes auxiliaires, nos paniers n’en seront que mieux remplis.


La nature a encore beaucoup d’aides à nous proposer alors n’hésitez pas à vous renseigner.
Pour vous aider dans cette direction, l’association Les Articulés propose d’informer sur le sujet et présente plusieurs nichoirs à auxiliaires tels que les insectes, les chauve-souris et autres petits prédateurs de parasites.

Pour plus d’information, l’association sera présente à la prochaine édition de la Fête de la Pomme à Quévert les 04 et 05 novembre 2006.

Paru dans Les Mordus de la Pomme édition spéciale Fête de la pomme 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by Moo - dans Au jardin
commenter cet article

commentaires